ARTE Exposiciones

2016 ARTE Geneva Lux

| ARTE | GINEBRA |

Símbolos del panteón chamánico de Sudamérica engalanan la exposición «Ginebra Luz»

Especialmente del chamanismo colombiano

— Geneva Lux (Ginebra Luz) 2016 - hasta fines de enero 2017. 3a edición con 18 creaciones contemporáneas expuestas en el centro de la ciudad de Ginebra. 

jaguar3 589x229

 

En francés: 

Associé dès 2016 au festival Geneva Lux, le FMAC a commandé pour cet événement deux nouvelles œuvres à des artistes actifs à Genève, Frédéric Post et le duo Alexandre Burdin & Boris Edelstein.
L’artiste Frédéric Post a conçu et dessiné une vaste tapisserie lumineuse sur façade pignon Place de Montbrillant, en hommage à la culture colombienne et à ses rites : un jaguar et un serpent, ainsi qu’un motif de losanges imbriqués (appelé «œil de Dieu»), font partie du panthéon chamanique d’Amérique du Sud. L’œuvre, intitulée Pinta cura, renvoie autant aux visions ou au «voyage» vécus lors de rituels (pinta) qu’à la guérison (cura). Ces figures totémiques bienveillantes accueillent désormais les passants, voyageurs et pendulaires à la gare, autant que piétons venant et sortant des Grottes.
Composée d’une trame régulière triangulaire, The Light/House est une structure cylindrique en LED, conçue spécialement pour le toit-terrasse de l’hôtel Métropole. Cette sculpture dont les motifs en perpétuel mouvement sont générés en temps réél, s’inspire en partie des compositions géométriques antiques. Faisant référence au phare, l’installation cylindrique peut être contemplée de tous côtés ; elle invite ainsi à un voyage poétique et méditatif en milieu urbain. L’œuvre a été réalisée en collaboration avec le Mapping Festival.
Ces deux œuvres sont visibles durant toute la durée du festival, pendant cinq ans ; elles sont intégrées à la collection du Fonds municipal d’art contemporain.

 

Pinta Cura: une création de Frédéric Post

Avec cette fresque lumineuse inspirée du chamanisme, en particulier colombien, dans les figures totémiques du serpent et du jaguar, Frédéric Post invoque les principes de vie et de guérison. L’artiste invite le spectateur à considérer sa « toile » comme une source possible de guérison et d’apaisement ; il souhaite également nous faire quitter notre ethnocentrisme pour faire découvrir d’autres traditions - et d’autres langages visuels, d’autres modes de pensées - de peuples autochtones d’Amazonie, dont les territoires sont toujours plus menacés.

Pinta Cura, œuvre de Frédéric Post, est une commande du Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève (FMAC), conçue et réalisée dans le cadre du Geneva Lux. Le FMAC a pour mission de renforcer la présence de l’art dans l’espace public genevois depuis 1950. Sa collection riche de près de 300 œuvres est à découvrir dans la ville et sur.

 

fmac-geneve | geneva-lux |

 

jaguar1 500x557

Photo: Gelma_Lucia

 

jaguar2 500x500

Photo: Sil_vano2908

 

serpent1 500x500

Photo: aun_s.jam

 

jaguar serpent580

Pinta Cura, Frédéric Post. Photo: Rémy Gindroz

 

BIO EXPRESS

Le travail de l’artiste genevois Frédéric Post se situe à la croisée de plusieurs disciplines artistiques, en premier lieu la musique et les arts visuels. Sa pratique est constamment nourrie par ses activités d’organisateur de soirées, notamment pour le lieu Motel Campo ou le festival Mos Espa. Par le biais de son intérêt pour les spiritualités exotiques comme le chamanisme, la médecine-magie, les états modifiés de conscience, le rêve ou la fête comme expression culturelle, l’artiste observe avec acuité le monde contemporain depuis une position qui reste toujours lucide et en marge.