Cine Zurich Film Festival

ZFF 2018 Sur Aquí en la tierra, por M. Tuil

| CINE  ZFF 2018 | MÉXICO |

Les côtés sombres du Mexique: la corruption endémique et ses conséquences pour le pays

— Note de Michaël Tuil sur «Aquí en la Tierra» de Gael García Bernal et autres, ZFF 2018, Zurich octobre 2018. 

 

cine aqui tierra521

 

Un carnaval complètement fou, où la drogue et l’alcool se consomment sans modération, où les gens sont masqués et donc anonymement pervers, où les lits sont pris d’assaut par des couples libertins. Carlos est dans son monde. Avec l’aide d’Ádan, le fils du garde du corps de la famille, il met en scène, manipule, domine, extorque, s’amuse. Carlos est le fils biologique d’un procureur renommé, en guerre contre les politiciens corrompus. Tout à sa carrière, ce père n’a pas pris de temps pour Carlos, qui fut élevé par un homme politique influent … et corrompu. Lorsque le père adoptif de Carlos tue son père biologique froidement au couteau pour éviter que ce dernier n’ébruite un scandale de corruption, la vie de Carlos s’emballe. Et celle de Ádan aussi lorsque des émeutes populaires commencent contre un aéroport planifié pour le bénéfice de la famille de Carlos.

Que les cinéphiles ne s’y trompent pas, cette mini-série comptant huit épisodes n’a aucun lien avec le film américain Here on earth sorti en l’an 2000, une comédie romantique racontant les amours troublés de trois jeunes gens, deux jeunes hommes et une jeune fille diagnostiquée d’une maladie terminale (le thème revient d’ailleurs cette année au ZFF dans la film Richard says goodbye, où Johnny Depp est lui aussi atteint d’une maladie incurable. (Voir article dans PuntoLatino).

Mise en scène par Gael García Bernal, Aquí en la tierra / Here on earth rappellent aux spectateurs les séries de Netflix par ses plans de caméras, embarquant le spectateur par des plans tournants à 360° et lui donnant l’impression d’être au cœur de l’action. L’ambiance est noire, les personnages cyniques, sans pitié, sans illusion. C’est la loi du plus fort. Les têtes à têtes sont féroces, puissants.

Cette série met en lumière un des côtés sombres du Mexique, la corruption endémique touchant tous les échelons de la société. Selon l’indicateur de Transparency International le Mexique se classe parmi les pays où la perception de corruption dans la population est la plus grande au monde (135ème sur 180 recensés). Le règne du président actuel Enrique Peña Nieto (2012-2018) a lui aussi été marqué par de nombreux scandales impliquant des sociétés écrans. Ces dernières, utilisés pour le blanchiment d’argent auraient accumulé un chiffre d’affaires de plus de 700 milliards de dollars américains entre 2012 et 2017, soit près de 5% du PIB mexicain, selon El País. Il y a des lueurs d’espoirs cependant, car tous les candidats à la présidentielle de juillet 2018 avaient fait de la lutte anti-corruption un thème majeur, comme le relève le Courrier International. Espérons que le candidat de la gauche, Andrés Manuel Lopez Obrador appelé AMLO, élu président en juillet à une large majorité saura apporter les changements profonds qu’il a promis.

Tout comme la série Narcos avait ouvert les yeux du grand public sur les atrocités du trafic de drogue, sans nul doute, Aquí en la tierra aura un impact pour révéler au monde les effets dévastateurs de la corruption sur les élites, ses conséquences sur la population entière et sur le développement économique en concentrant le pouvoir et les profits dans les mains de quelques-uns au détriment de tous.
Aquí en la tierra a d’ailleurs séduit le jury de Zurich en remportant le premier ZFF Golden Eye award pour meilleure série. A la différence de son homologue français, le festival de Cannes, qui a repoussé les séries en interdisant la participation aux films ne sortant pas en salle de cinéma, ZFF ouvre les bras à ce genre qui connaît un regain d’intérêt impressionnant.

 

cine aqui tierra522

 

 

Ficha Técnica

Título original: Aquí en la Tierra (TV Series)
Año: 2018
Duración: 60 min.
País: México
Dirección: Everardo Gout, Alonso Ruizpalacios, Mariana Chenillo, Gael García Bernal, Adrian Grunberg
Guion: Jorge Dorantes, Kyzza Terrazas, Gael García Bernal, Jacques Bonnavent
Música: Leonardo Heiblum, Jacobo Lieberman
Fotografía: Jaime Reynoso, Luis David Sansans
Reparto:
Alfonso Dosal, Tenoch Huerta, Paulina Dávila, Daniel Giménez Cacho, Ariadna Gil, Gael García Bernal, Yoshira Escárrega, Sofía Sisniega, Ezequiel Diaz, Teresa Ruiz, Francisco Barreiro, Guillermo Ríos, Aidan Vallejo, Andrés Almeida, Rodrigo Azuela, Gilberto Barraza, Zure Don Pablo, Ángeles Cruz, Hoze Meléndez, David Illescas, Héctor Holten, María Evoli, Gerardo Trejoluna, Alejandra Guilmant, Rodrigo Murray, José Carlos Rodríguez, Mayahuel del Monte, Baltimore Beltran, José Ángel García, Daniela Luque, Pamela Almanza, Everardo Arzate, San Rat Fer, Leonardo Ortizgris, Pablo Chemor, Solana Azulay, Alejandro Cuétara, Alan Del Castillo, Diego Jáuregui, Natasha Dupeyrón, Pedro Hernández, Claudia Lobo, Oscar Narvaez, Ana Terán, Dettmar Yañez, Estefania Villarreal
Productora: La Corriente del Golfo / Fox Networks Group Latin America. Distribuida por Fox Networks Group Latin America
Género: Serie de TV. Thriller. Drama | Crimen

Sinopsis
Gira en torno a los crímenes y secretos de una de las familias más influyentes de México, de cómo un joven humilde salta las barreras sociales para ascender en la escala económica y política, y sobre la concientización de un joven heredero que lucha por aclarar el asesinato de su padre, en un México muy parecido al de hoy, pero lejos de ser el mismo. (FILMAFFINITY)