Théâtre Crochetan Monthey

 

| FLAMENCO | ESPAÑA | MONTHEY |

La edad de oro — Israel Galván (flamenco)

— miércoles 20.04.11., 20h30, Théâtre Crochetan, MONTHEY (VS)
| crochetan | israel galvan |

ISRAEL GALVÁN, coreógrafo y bailaor

Israel Galván de los Reyes, (Sevilla 1973), Premio Nacional de Danza 2005 en la modalidad de Creación, concedido por el Ministerio de Cultura, “por su capacidad de generar en un arte como el flamenco una nueva creación sin olvidar las verdaderas raíces que lo han sustentado hasta nuestros días y que lo constituye como género universal”, basándose en el trabajo hecho con los espectáculo ARENA (seis coreografías sobre el mundo del toro) y LA EDAD DE ORO.

Hijo de los bailaores sevillanos José Galván y Eugenia de Los Reyes, desde los cinco años vive de manera natural los ambientes de tablaos, fiestas y academias de baile a los que acompaña a su padre. Pero no es hasta 1990 que encuentra su vocación por el baile.

En 1994 entró a formar parte de la recién creada Compañía Andaluza de Danza dirigida por Mario Maya, comenzando una trayectoria imparable jalonada de importantes premios.

Ha realizado numerosas colaboraciones en proyectos de muy distinta índole y con artistas muy dispares, entre los que destacan como referentes en su carrera Enrique Morente, Manuel Soler y Mario Maya, sin olvidar a Sol Picó, Pat Metheny, Vicente Amigo, Alfredo Lagos, Manuela Carrasco, Lagartija Nick, Fernando Terremoto, Miguel Poveda, Diego Carrasco, Gerardo Nuñez, Belen Maya, Chicuelo, Joan Albert Amargós, Diego Amador, Arcángel, Inés Bacán, Estrella Morente,…

En 1998 presentó ¡MIRA! / LOS ZAPATOS ROJOS, primer espectáculo de su propia compañía, alabado por toda la crítica especializada como una genialidad, supuso una revolución en la concepción de los espectáculos flamencos.

Desde entonces se suceden LA METAMORFOSIS (2000), GALVÁNICAS (2002), ARENA (2004), LA EDAD DE ORO (Premio Flamenco Hoy 2005 al mejor espectáculo de baile), TÁBULA RASA (Premio Flamenco Hoy 2006 al mejor espectáculo de baile).

La dirección artística de todas sus obras es de Pedro G. Romero. La dirección escénica de sus primeras obras es de Pepa Gamboa y la de las más recientes de Belén Candil.

En 2006 hace su debut como coreógrafo con la obra LA FRANCESA, con Pastora Galván como única protagonista de baile. La obra ha conseguido los premios Giraldillo a “la mejor música” y “al espectáculo más innovador”.

2007 arranca con una clara revitalización de la difusión de la obra ARENA, mientras el espectáculo LA EDAD DE ORO continúa girando por todo el mundo, superando largamente las cien representaciones.

También en 2007 estrena en la Cinémathèque de la Danse de París, SOLO, una reflexión personalísima sobre el baile flamenco sin música y sin ningún tipo de adornos. Este experimento se ha presentado también en París en la Fundación Hermès para la danza (diciembre 2007) , en la DIA Art Foundation de la ciudad de New York (junio 2008) y en la última edición de la Bienal de Arte Contemporáneo de São Paulo (Brasil).

Su nuevo proyecto EL FINAL DE ESTE ESTADO DE COSAS, REDUX (inspirado en algunos pasajes de El Apocalipsis), antes de ser estrenado en su versión definitiva en la XV Bienal de Flamenco de Sevilla en Septiembre de 2008, se han hecho dos pases previos a modo de work in progress en la II Bienal Málaga en Flamenco (Septiembre 2007) y en el XII Festival de Jerez (Marzo 2008).





 

LA EDAD DE ORO

 
 
  • DANSE
  • MERCREDI 20 AVRIL À 20H30
  • Par la Compañía Israel Galván
    FLAMENCO / 1h35
 
 
« Israel Galván traite la danse flamenca avec une insolence d’amour. Il brise le geste, fait des mouvements d’oiseaux, s’en va en marchant. Parfois, il vole. Galván est le plus grand des danseurs actuels. »
Le Monde


— En quelques mots —

Fidèle à ses racines mais anti-conformiste, Israel Galván est le plus avant-gardiste danseur de flamenco d’Espagne.

— Le spectacle —
Dans le flamenco, comme dans tous les autres arts, un «Age d’or » est évoqué, une époque indéterminée et imaginaire qui petit à petit se transforme en un point de référence indépassable. De concert avec David Lagos, jeune chanteur inspiré du cante jondo, et Alfredo Lagos, son frère, jeune et brillant guitariste, tous deux natifs de Jerez, ville-berceau et conservatoire naturel du flamenco, Israel Galván s’attache et se confronte à cet Edad de Oro en déroulant sa propre histoire. Une danse qui fait disparaître la nostalgie au profit d’un âge d’or du temps présent.

— Notre choix —
Pour qui a déjà vu Israel Galván danser sait ce que «grâce » signifie. A la fois aérienne et tellurique, sa danse appartient à un art que nous qualifierions de sacré. Galván semble maîtriser toutes les parcelles de son corps, projette une énergie phénoménale dans le sol et à l’extrémité de ses doigts, s’amuse aussi bien de sa technique que de son génie. Lorsque nous l’avons vu, il dansait en plein air, dans une carrière sous le ciel étoilé, devant huit cents personnes suspendues au moindre de ses gestes. Il semblait que nous assistions à une espèce de cérémonie antique, cérémonie très contemporaine aussi car chaque seconde du spectacle semblait inventée sur le moment, dans une apparence de simplicité et d’évidence. C’est, vous l’aurez compris, un grand honneur que de recevoir Israel Galván au Théâtre du Crochetan.


 
Tarifs (catégories)
Fr. 45.– (A) / Fr. 40.– (B) / Fr. 35.– (C)
Fr. 20.– (Enfants/ Étudiants)
 
Chorégraphie Israel Galván 
Direction artistique Pedro G. Romero
Danse Israel Galván 
Chant David Lagos 
Guitare Alfredo Lagos
Production Cisco Casado – Chema Blanco – a negro producciones
Diffusion internationale Aurora Limburg - polimniA
Lumière Ada Bonadei (Vancram) 
Son Félix Vázquez 
Direction technique Pablo Pujol

 

| TEATRO | CROCHETAN |

Bolívar: fragmentos de un sueño
Texto: William Espina (Colombia)
Puesta en escena: Omar Porras (Colombia)

— poema épico-musical —

Miércoles 01.12.10., 20h30 | Mercredi 01.12.10., 20h30
Théâtre du Crochetan, MONTHEY

crochetan | malandro |


 

BOLIVAR : FRAGMENTS D’UN RÊVE

 
 
  • THÉÂTRE MUSICAL
  • MERCREDI 1ER DÉCEMBRE À 20H30
  • Par le Teatro Malandro / Omar Porras
    Création
     
 
 
— En quelques mots —
Ce spectacle se développe comme un monologue dans lequel le personnage central, Simon Bolivar, accompagné alternativement de musiciens et de figurants, affronte une série de situations qui représentent de façon mythique les diverses vicissitudes de sa vie.

— Le spectacle —
Le projet Bolivar, par essence intime, incarne le rêve de tout exilé: réunir en un même corps les deux points d’ancrage d’un seul individu, à savoir sa langue maternelle et son histoire d’une part, son continent d’exil et sa culture d’adoption d’autre part.
Ce projet est un écho à notre histoire contemporaine. La libération des peuples opprimés se raconte par le récit des années d’exode d’un homme qui s’est engagé pour la conquête de la liberté. Le parcours de cet homme est conté par l’essayiste et journaliste William Ospina. Ce texte épico-musical est jalonné de textes d’auteurs, de lettres, de discours politiques, de manifestes, de récits de guerre, d’images… de références personnelles et d’expériences privées propres à Omar Porras.

— Notre choix —
Omar Porras avait triomphé l’année passée au Théâtre du Crochetan avec Les Fourberies de Scapin. Ce metteur en scène a du feu dans le sang et transmet à ses acteurs, à force de travail et de passion, une foi pour le théâtre qui déplace les montagnes. Dans ce spectacle, il part à la recherche de ses racines colombiennes à travers la figure de Simon Bolivar, le grand révolutionnaire sud-américain. Avec des musiciens et acteurs colombiens, tous de très haut niveau, il fait revivre un pan de l’histoire mondiale avec la jouerie, la poésie des images et la puissance scénique qu’on lui connaît. 


 
Tarifs (catégories)
Fr. 50.– (A) / Fr. 45.– (B) / Fr. 40.– (C)
Fr. 20.– (Enfants/ Étudiants)
 
Conception, adaptation et mise en scèneOmar Porras
Texte William Ospina / Dramaturgie Omar Porras et Sandro Romero
Assistants à la mise en scène Jane Piot et Manuel Orjuela
Compositeur et direction musicale Erick Bongcam
Avec Omar Porras, Carlos Gutierrez, Juanita Delgado, Zoraida Rojas, Erick Bongcam, Hernando Valverde, Yeison Carrillo, Luis Carlos Celis, Andrés Rodriguez, Luis Eduardo Garzón
Production Teatro Malandro, Genève, Suisse
Coproductions Théâtre Forum Meyrin – Genève, Teatro Colon–Ministère de la Culture – Bogota, Colombie, Grec Festival – Barcelone, Espace Malraux Scène Nationale de Chambéry et de Savoie, Centre National de Création et de Diffusion Culturelles de Châteauvallon dans le cadre d’une résidence de création
Avec l’appui de la Ville de Genève – Département de la culture
Avec le soutien de la République et Canton de Genève, de la Commune de Meyrin, de Pro Helvetia, Fondation Suisse pour la culture, Fondation meyrinoise pour la promotion culturelle sportive et sociale, Association LODHE – Bogota, Colombie Le Teatro Malandro est en résidence au Théâtre Forum Meyrin




| TEATRO | CROCHETAN |

Bolívar: fragmentos de un sueño
Texto: William Espina (Colombia)
Puesta en escena: Omar Porras (Colombia) — poema épico-musical —

Miércoles 01.12.10., 20h30 | Mercredi 01.12.10., 20h30
Théâtre du Crochetan, MONTHEY
— En quelques mots. Ce spectacle se développe comme un monologue dans lequel le personnage central, Simon Bolivar, accompagné alternativement de musiciens et de figurants, affronte une série de situations qui représentent de façon mythique les diverses vicissitudes de sa vie.
— Le spectacle. Le projet Bolivar, par essence intime, incarne le rêve de tout exilé: réunir en un même corps les deux points d’ancrage d’un seul individu, à savoir sa langue maternelle et son histoire d’une part, son continent d’exil et sa culture d’adoption d’autre part. Ce projet est un écho à notre histoire contemporaine. La libération des peuples opprimés se raconte par le récit des années d’exode d’un homme qui s’est engagé pour la conquête de la liberté. Le parcours de cet homme est conté par l’essayiste et journaliste William Ospina. Ce texte épico-musical est jalonné de textes d’auteurs, de lettres, de discours politiques, de manifestes, de récits de guerre, d’images… de références personnelles et d’expériences privées propres à Omar Porras. 
crochetan | malandro |