Trabajos académicos - Economía y CC.SS.

2017 VOGEL Romina Vogel, doctorado UNIL

| TRABAJOS ACADEMICOS | CHILE | UNIL | 

Romina Vogel (Chile), tesis doctoral, 2017, UNIL

— Tesis doctoral de Romina Vogel defendida el 01.09.2017 en la UNIL.


Résumé

Le présent papier analyse l’un des conflits socio-environnementaux les plus importants survenus au Chili au cours des deux dernières décennies. Il s’agit du mégaprojet hydroélectrique Hidroaysén, débuté en 2008 sous l’administration de la présidente Michelle Bachelet et arrêté en 2014 en raison, notamment, des pressions exercées par les opposant au projet. Ce conflit a marqué, à plusieurs égards, un tournant important dans l’histoire des mouvements socio-environnementaux du pays. Pour la première fois, une cause environnementale a suscité des manifestations d’une ampleur inconnue auparavant, rassemblant des centaines de milliers de manifestants sous la bannière de la protection de la Patagonie et du rejet de l’industrie hydroélectrique. Mais aussi, pour la première fois, un mouvement de protestation allant à l’encontre des discours jusque-là hégémoniques en rapport à la nature et au développement, a réussi à faire reculer l’institution en place, et à aboutir à la suppression d’un projet d’une telle envergure. Pour ce faire, des imaginaires différents –et parfois antinomiques– se sont créés autour des concepts de Patagonie, environnement, hydroélectricité ou eau, et ont été mobilisés par des acteurs affichant des objectifs divergents. En effet, ceux-ci ont été mobilisés dans le cadre d’autres problématiques sociales de nature non-environnementale –et que Hidroaysén a fait revenir à la surface–, ce qui suggère dès lors une tendance à l’instrumentalisation de la cause environnementale. En ce sens, cette recherche vise d’une part à analyser la construction des discours et des imaginaires contre-hégémoniques crées autour de l’environnement ainsi que leurs effets performatifs sur la réalité sociale, et d’autre part, à élucider les contraintes structurelles qui font que la cause environnementale devienne le principal catalyseur des problématiques sociales.