vergessene held521

| CINE | ZFF 2014 |

Un Juste suisse, trop longtemps oublié

Der Vergessene Held | L'eroe dimenticato


Documentaire sur Carl Lutz, Suisse, juin 2014, par Daniel von Aarburg, Suisse, june 2014, 91 min.

— Note de Michaël Tuil, rédacteur de © PuntoLatino 


Diplomate appenzellois en mandat à Budapest pendant l'Holocauste, Carl Lutz a contribué à sauver la vie de plus de 60'000 Juifs. D'une part, Carl Lutz a distribué des dizaines de milliers de lettres de protection suisses, dépassant de beaucoup le quota qu'il avait réussi à obtenir du Führer. Il a aussi fermé les yeux sur la production de documents falsifiés qui copiait les sauf-conduits helvétiques. D'autre part, cet homme d'un courage incroyable a accueilli des centaines de personnes dans la Maison de Verre, où ils passèrent les derniers mois du conflit jusqu'à la libération de la ville par les Russes.


Cet "Oskar Schindler" suisse a été à son retour accusé par le Gouvernement suisse d'avoir dépassé son mandat et organisé sans autorisation cette opération de sauvetage. "Aucun Conseiller Fédéral ni membre du Gouvernement suisse n'a voulu me serrer la main à mon retour. Ils m'ont demandé comment j'avais osé abuser des prérogatives diplomatiques pour sauver ces gens. Je leur ai répondu: Quand je vois une personne se noyer, est-ce que je dois vous demander autorisation pour saisir sa main et lui sauver la vie?" Ce manque de reconnaissance dans sa patrie a beaucoup affecté Carl Lutz, qui est mort amer et esseulé en 1975. Alors qu'à l'étranger, Carl Lutz était un héros, ce n'est qu'en 1995 que le Gouvernement suisse l'a finalement réhabilité, 20 ans après sa mort.


Daniel von Aarburg s'est plongé dans les documents d'archives, dont beaucoup de films et photos réalisés par Carl Lutz lui-même, amateur photographe. Il a aussi mené Agnès Hirschi, la belle-fille de Lutz, à Budapest sur les lieux de la Maison de Verre, pour revenir sur ce passé. Il a voyagé aux quatre coins du monde, New York, Texas, Israël, pour récolter les témoignages de gens sauvés par Carl Lutz, quand ils étaient enfants à Budapest. Une ode au courage pour un homme qui n'a pas hésité à mettre sa vie en danger pour ce qu'il croyait juste.


Un Juste suisse, trop longtemps oublié et tardivement reconnu par sa patrie.


 


→ Más sobre el ZFF 2014 en PuntoLatino: artículos, notas, programa, filmes latinos, etc. Ver ZFF 2014 en PuntoLatino ...


 

 

Directorio

Clientes

Partners

REDES SOCIALES

Facebook Grupo

Facebook Página
X

Copyright

It is forbidden to copy any content of this website!